symbolique du pied - britani nouveau

Aller au contenu

Menu principal :

symbolique du pied

Langue initiatique
En cherchant la signification profonde du mot « Pied » par les petites racines en langue Brit, on trouve facilement Pi-ed = cercle-blé, qu’on peut traduire par le cercle de blé.
  Curieuse traduction, pourtant exacte par les petites racines.
  En fait, pour comprendre cela, il faut revenir à la symbolique des nombres.
  Du 1 au 3 nous sommes dans le monde non manifesté. A partir du 4 nous rentrons dans le monde manifesté. (cf la Sainte Trinité, le verset 42 du Dao de Jing, l’arbre séfirotique, les 4 dons créateurs (voir nos livres)…).
  Or, Pi = 3,14 et nous renvoie à la notion de cercle.
  Pi nous indique le passage progressif du monde non manifesté au monde manifesté, le passage du 3 au 4, que nous allons franchir à partir de 3,14 pour rentrer dans le monde manifesté.
  Pi symbolise donc le cercle, c’est à dire une périphérie que l’on franchit à partir de 3,14 pour en atteindre le centre, en 4.
  Par ailleurs, l’ancien mot Breton pour 4 est Piar, qui se traduit par "au-dessus de Pi", donc 4.
  Pi représente alors le cercle d’incarnation dans lequel nous entrons de plein « pied », à 3,14, pour ensuite y prendre « pied »  et nous enraciner en 4.
  C’est pour cela que dans « Pied », Pi est associé au blé (ed), car ce dernier représente symboliquement         l’homme debout, incarné, et solaire par sa couleur.
  Dans les temps anciens, le blé a été d’une importance capitale pour l’homme à partir du moment où il a pu le cultiver pour en vivre. Le blé était alors directement associé à la vie.
  De nos jours cela n’a pas changé puisque le blé désigne aussi l’argent sans lequel il est bien difficile de vivre.
  Il est intéressant de noter l’augmentation actuelle de l’intolérance au gluten présent dans le blé moderne passablement modifié.
  Vu par les Anciens, le blé est donc emblématique du monde incarné dans lequel la lumière a pu descendre pour mettre en mouvement et faire grandir la vie.
  Ce cercle d’incarnation est nommé par certains Abred ( Ab-red = le fils du passage), dans lequel les vies humaines passent, repassent et tré-passent (tre=seuil).
  C’est pour cela que l’expression « prendre son pied » dans sa véritable signification indique pour un moment donné une incarnation pleine et entière dans notre juste expression. A cet instant, la douce et authentique joie du Cœur peut alors circuler en nous et nous faire rayonner tel le blé d’été.
  A l’inverse, l’expression « c’est pas le pied », exprime une difficulté sur ce chemin d’incarnation et  d'expression de nous-même.
  De manière plus concrète et pratique Pi, par son symbole, est aussi le portail d’entrée (avec ses deux piliers et son linteau) des camps circulaires anciens ().
  En franchissant cette porte Pi, faite de bois ou de pierre, on pénétrait dans le camp des patriarches et de la Tuaz (la tribu).
  On retrouvait alors la vie dans son aspect familial et social.
  Ainsi Pi est le cercle d’incarnation de tous les niveaux de notre être qui, en le parcourant, nous permet de grandir et de mûrir, tout comme le blé.
  Et de pouvoir justement et réellement prendre notre pied,  notre cercle de blé.
 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu