Le baptême - britani nouveau

Aller au contenu

Menu principal :

Le baptême

Breton et christianisme
Le baptême, rite bien connu du Christianisme, se comprend facilement par nos petites racines.
D’abord le verbe baptiser peut se lire ba-ap-ti-sé 'lieu principal-fils- maison-là' qui se traduit en bon Français par 'là, la maison du fils du lieu principal'
Originellement, le baptême est réservé à l’adulte, et seule une dérogation émise par le passé a permis le baptême des enfants et nouveaux nés, en raison de la mortalité infantile de l’époque. Cette dérogation est toujours d’actualité puisque ce sont surtout les enfants que l’on baptise.
Lors de la cérémonie pour un adulte (ou un grand enfant), le futur baptisé se trouve à l’extérieur de l’église devant la porte principale. C’est le prêtre qui, de l’intérieur, lui ouvre la porte et le fait rentrer pour recevoir et établir le lien à Iesus C’hristis.
Ainsi, baptiser indique bien l’action de rentrer matériellement et spirituellement dans la maison du fils (Iesus C’hristis) du lieu principal (notre monde où le C’hristis c’est incarné).
Baptême peut se lire alors ba-ap-t(i)-e-me  ' lieu principal-fils-maison-dans-moi ' qui se traduit par ' moi dans la maison du fils du lieu principal '.
 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu