Cathédrales - britani nouveau

Aller au contenu

Menu principal :

Cathédrales

Breton et christianisme
Les Cathédrales Gothiques et Romanes

 Les Cathédrales, qu’elles soient gothiques ou romanes, ont toujours eu une forte attraction et ne laissent personne indifférent.
Il est même plutôt étonnant que de nos jours, alors que le matérialisme règne en maître, ces cathédrales restent pour la plupart au cœur de nos villes, majestueuses et impressionnantes.
On pourrait voir dans ces bâtiments la mégalomanie d’une religion déjà décadente puisque Iesus C’hristi, selon l’évangile de Jean, a toujours prodigué son enseignement en dehors de tout édifice religieux, dans la Nature ( comme nos Dawider) qui est le véritable Temple originel de l’Homme.
Mais même dans la Nature il y a des lieux plus favorables que d’autres à la pratique spirituelle.
Ainsi il faut comprendre que les cathédrales, surtout celles construites avant le 16éme siècle, sont de véritables condensateurs d’énergie spirituelle. En effet, grâce à leur architecture sacrée, elles sont le lieu de réunion et de concentration des énergies Terrestres  et Célestes.
D’autant que chaque cathédrale a été construite sur d’anciens sanctuaires  Celto-Bretons ( cf la cathédrale de Chartres) qui eux mêmes étaient positionnés sur des carrefours de lignes énergétiques terrestres.
Cela nous indique alors que ces bâtiments font le lien avec nos anciennes racines, en continuant de les faire vivre et que le Christianisme originel, par l’Eglise de Jean, conserve notre ancienne Tradition initiatique.
C’est d’ailleurs par notre langue Celto-Bretonne que nous pouvons réellement comprendre la signification des mots cathédrale, gothique et roman ou romane.
Cathédrale se décompose par les petites racines en Kat-e-Dr(e)-al qui signifie « possédant le seuil du Divin ». Plutôt une belle définition.
D’autant qu’y siège l’évêque c’est à dire l’ev-ec, littéralement « le descendant du Ciel » ou « le possédant du Ciel ».
Le mot gothique dont personne ne sait vraiment d’où il vient se comprend  en le décomposant en Go-ti-(i)c voulant dire « la petite maison bien aimée qui élève ».
Or la particularité du style gothique est l’utilisation de l’arc du même nom. En effet grâce au deux points de centre de l’arc gothique, les forces de poussées s’exercent du bas vers le haut c’est à dire en s’élevant. C’est ainsi que les cathédrales gothiques ont pu s’élever beaucoup plus haut que les cathédrales romanes.
De plus, elles permettent à toute personne se trouvant en leur sein, de s’élever spirituellement. Go-ti-ic « la petite maison bien aimée qui élève » prend alors tout son sens.
Cathédrale gothique pourrait donc se lire Ar Kat-é-dré-al-go-ti-ic , « la petite maison bien aimée qui élève possédant le seuil du Divin ».
Pour Roman ou Romane, les petites racines nous donnent Ro-man-é qui signifie « le Don (Divin) dans celle-là ».
Or les arcs Romans sont réalisés avec un point de centre ce qui, cette fois, permet aux forces de poussées de s’exercer du haut vers le bas, en descendant. Et un Don Divin est bien une énergie céleste qui descend sur Terre allant donc du haut vers le bas.
Ainsi les cathédrales Romanes permettent à celui ou celle qui s’y trouvent de recevoir le Don du Ciel.
Et cathédrale Romane pourrait se lire à son tour en Ar Kat-é-dré-al Ro-man-é signifiant « Le don du Ciel dans celle qui possède le seuil du Divin ».
Ainsi le sens véritable et profond  de ces mots ne peut être compris que par notre ancienne langue Brit.
Cela nous montre l’importance et peut-être l’urgence, si on veut vraiment saisir l’essence des choses, de dépoussiérer le lien qui nous relie à notre ancienne Tradition Celto-Bretonne encore bien vivante.


 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu